Zoom sur un espace vert urbain : le Jardin public de Bordeaux

La magnificence d’une ville est jugée non seulement par son architecture, mais aussi par l’importance qu’elle accorde aux espaces verts. Les jardins publics font office de bulles de respiration. Ils se  sont transformés au fil des années de simples territoires verdâtres en de véritables créations de paysagistes et d’artistes. L’une de ces créations qui vaut le tour est le Jardin public de Bordeaux. Comment y accéder ? Quelle est son histoire et quels trésors cache-t-il ? Réponses dans cet article.

Accessibilité et ouverture

Le Jardin public de Bordeaux est niché à cours de Verdun. Il est facilement accessible en voiture ou en transport en commun. Vous pouvez y entrer par la place Bardineau, la rue du Jardin Public, la place du Champ de Mars ou encore via la rue d’Aviau.  Le Jardin public de Bordeaux est ouvert tous les jours de 7 h jusqu’à la fin de l’après-midi (les horaires de fermeture changent selon la saison).

Évolution historique

S’étendant sur une superficie de 10,8 hectares, le jardin public Bordeaux a vu le jour en 1746. C’est la concrétisation de la vision de l’architecte paysagiste Ange Jacques Gabriel. Une première version a ainsi été créée. S’inspirant directement du jardin de Versailles, Gabriel a dessiné le Jardin public de Bordeaux comme un jardin à la française. Cet espace vert est l’un des plus beaux de la Gironde. Il  est esthétiquement extravagant, mêlant pureté grecque et ornement ostentatoire romain.

Ce premier jardin public de l’Hexagone a ensuite été entouré par des façades élevées au XVIIIe siècle. Son aspect anglais actuel remonte à 1858. C’est le paysagiste bordelais L.B Fischer qui a remis la nature au goût du jour. L’on ne peut parler du Jardin public de Bordeaux sans mettre en exergue sa fameuse grille en fer forgé. Cette dernière lui vaut d’être labellisé ‘‘Jardin Remarquable de France’’.

 Espace multidisciplinaire et unique

Certes, le Jardin public de Bordeaux est un véritable labyrinthe où l’on peut s’adonner à une marche et à une contemplation. Mais c’est aussi un concentré d’installations et de bâtiments culturels.  Au cœur du jardin public, vous pourrez trouver le fameux jardin botanique dont la construction remonte à 1858. S’il s’agissait jadis d’un espace dédié aux futurs médecins et pharmaciens, il est devenu le refuge de maints spécimens de flore rarissime. Ce jardin est aujourd’hui composé d’un deuxième noyau niché sur le quartier droit du jardin public. Le monde végétal est concrètement le véritable habitant de cette immense résidence.

En longeant les passages enlacés par les buissons, vous atterrirez au pied d’un grand bassin. Ce dernier prend la forme d’une rivière valsant à travers le jardin. Trois ponts viennent chevaucher ce courant d’eau. Parsemées ici et là sur les terrasses, des statues viennent se dresser en véritables témoins du temps. Vous aurez l’impression de vous balader dans une galerie d’art à ciel ouvert.

Le Jardin public de Bordeaux abrite notamment une bibliothèque et un muséum d’histoire naturelle. Si vous n’avez pas envie de vous déplacer jusqu’au bâtiment principal, vous pourrez jouir des plaisirs de la lecture. Pour cela, vous aurez à choisir un livre dans les boîtes à lire perchées sur le territoire du jardin. Dans les environs du Jardin public de Bordeaux, vous pouvez louer une résidence ou un appartement pour passer vos vacances.